Maladies Neurologiques & Neuroinflammation

Les maladies souvent dévastatrices qui affectent le système nerveux peuvent prendre bien des formes : neurodégénération, déficits cognitifs congénitaux, troubles psychiatriques, infection ou lésions, pour n’en citer que quelques-unes. Les causes de la plupart de ces maladies ne sont pas connues et la recherche fondamentale est indispensable pour les identifier. Les chercheurs de NeuroPSI tentent de comprendre les origines des maladies du système nerveux et de trouver des moyens de les prévenir et de les traiter.

Quelle est la contribution des facteurs génétiques et environnementaux à l’étiologie des maladies psychiatriques complexes ? Quels sont les mécanismes qui causent la mort ou le dysfonctionnement des neurones dans les maladies neurodégénératives du cerveau, de la moelle épinière et de la rétine ? Comment des toxines ou des pathogènes peuvent-ils perturber l’homéostasie du cerveau et inhiber la neurogénèse ? Comment les pathogènes sont-ils détectés dans le cerveau, et comment une défaillance de ces voies de détection peut-elle aboutir à une pathologie mme en l’absence d’infection ? Quels rôles jouent les cellules immunitaires résidant dans le système nerveux ? La neuroinflammation est-elle toujours néfaste ? Quels sont ses impacts sur la fonctionnalité et la plasticité des neurones, des autres cellules du système nerveux, et finalement sur les fonctions cognitives ? Les neurones et les axones perdus peuvent-ils être récupérés ou compensés, et peut-on favoriser la régénération du système nerveux ? Comment rendre le cerveau accessible à différentes molécules afin, par exemple, de corriger des gènes défectueux dans les neurones ?

Des scientifiques de tous les départements de NeuroPSI s’attaquent à ces questions selon des perspectives différentes, en utilisant différent organismes modèles dont des poissons, des amphibines, des oiseaux et des rongeurs, à l’aide de technologies de pointe. Leur travail contribuera à approfondir la compréhension des processus diversifiés et complexes qui sous-tendent les désordres neurologiques, et notamment le rôle ambigu de la neuroinflammation. Cette recherche fondamentale mènera à de nouvelles approches pour prévenir et traiter diverses maladies neurologiques. Les travaux réalisés à NeuroPSI portent sur des maladies allant des déficits intellectuels pédiatriques à la démence sénile, et incluent l’encéphalite virale, la sclérose en plaque, la dystrophie musculaire de Duchenne, la rétinite pigmentaire, le syndrôme d’Andersen-Tawil, l’autisme, la schizophrénie, l’épilepsie ou les désordres métaboliques.

Équipes

Astrocytes & Cognition

Glenn DALLERAC

NeuroInfection & Immunité

Jean-Pierre LEVRAUD