Emploi

VENEZ TRAVAILLER À NeuroPSI

Vous souhaitez travailler dans le domaine des neurosciences ? Venez rejoindre une des 22 équipes de NeuroPSI.

Cette page vous présente nos offres de thèses, post-doctorats, CDD ingénieurs et techniciens, CDD administratif etc…

Si vous recherchez un stage, cliquez ici.

CONSULTEZ NOS OFFRES D’EMPLOI

Post-Doc

Postdoc or PhD positions in an international collaborative project – Drosophila circuit and behavioural neuroscience

We look for young scientists keen to investigate the mechanisms and computational principles of complex forms of predictive learning. You will join a focused transatlantic team of scientists studying these questions in an interdisciplinary and highly collaborative manner. Together we will seek to determine the range of complex forms of predictive learning, including reward expectation, that animals with simpler brains are capable of (fruit flies Drosophila melanogaster and their larvae), map these faculties onto newly discovered circuit motifs, and model the computational capabilities of these circuit motifs.

Download the pdf

The team is funded through the Collaborative Research in Computational Neuroscience (CRCNS) program jointly through the National Science Foundation (USA), the Department of Energy (USA), the Agence Nationale de la Recherche (France) and the Federal Ministry of Research (Germany). The team is looking for PhD students and a post-doctoral researcher eager to gain and share expertise in the broadly conceived field of behavioural neuroscience, neurogenetics, connectomics, neurophysiology, comparative experimental psychology, or computational neuroscience.

Team members will conduct their research locally embedded in the research groups of BH Smith (Arizona State University, USA), T Jovanic (Paris-Saclay Institute of Neuroscience, France), B Gerber (Leibniz Institute of Neurobiology Magdeburg, Germany), or M Nawrot (University of Cologne, Germany). PIs have a track record of collaboration and have established means and funds to secure a cooperative, integrated set of research projects on “Encoding reward expectation in Drosophila”. Team members in any lab will have the opportunity to spend time in other labs to learn new concepts and techniques.

Please address your application, including in a single pdf of motivation letter (2 pages max), academic CV, publication list and the names and addresses of 2 reviewers to:
tihana.jovanic@cnrs.fr, Bertram.Gerber@lin-magdeburg.de, BrianHSmith@asu.edu and mnawrot@uni-koeln.de

Screening interviews will be held online with all team PIs, followed by on site interviews with the respective PI. Start date: January 2022.

Post-doc en neurophysiologie du chant des oiseaux (H/F)

24 mois

L’objectif de ce poste est d’étudier les principes de l’apprentissage vocal et de la communication chez les oiseaux chanteurs. Nous combinons diverses approches expérimentales et théoriques pour acquérir de nouvelles connaissances sur les fonctions cognitives supérieures associées à des comportements vocaux complexes tels que l’apprentissage des chants.

Informations générales
• Référence : UMR9197-NICGIR-001
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : mardi 5 octobre 2021
• Type de contrat : CDD Scientifique
• Durée du contrat : 24 mois
• Date d’embauche prévue : 1 novembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : salaire brut mensuel entre 2743 € et 3896 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Doctorat
• Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions
L’objectif de ce poste est d’étudier les principes de l’apprentissage vocal et de la communication chez les oiseaux chanteurs. Nous combinons diverses approches expérimentales et théoriques pour acquérir de nouvelles connaissances sur les fonctions cognitives supérieures associées à des comportements vocaux complexes tels que l’apprentissage des chants.

Activités
Collecte et analyse de données, communication (publication, participation à des congrès internationaux), développement.

Compétences
• Doctorat en neurosciences ou en ingénierie.
• Intérêt marqué pour les neurosciences.
• Expertise en traitement du signal et apprentissage automatique.
• Capable de collaborer avec des biologistes et des ingénieurs dans un environnement stimulant.
• Indépendant et capable de faire partie d’une équipe.

Contexte de travail
Nous nous intéressons au décodage de l’activité neuronale associée à la production et à l’apprentissage du chant chez les oiseaux chanteurs. En collaboration avec l’Institut de neuro-informatique de l’ETH Zürich et de l’Université de Zurich (laboratoire de Richard Hahnloser), nous avons récemment développé un système permettant d’enregistrer simultanément de nombreux neurones chez des animaux libres de leurs mouvements. Notre dispositif d’enregistrement léger à 384 canaux intègre les sondes Neuropixel. Le projet consiste à utiliser cette technologie pour étudier le codage de populations neuronales et ainsi améliorer notre compréhension de la façon dont les neurones contribuent à former une représentation des plans moteurs et du retour sensoriel.
Le poste ouvert est financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour un Post-Doc à l’interface de l’ingénierie et des neurosciences et aura lieu à l’Institut Neuroscience Paris Saclay.

Contact
Nicolas Giret

Étude des motifs de circuits neuronaux impliques dans différentes fonctions comme la prise de décision et l’apprentissage et leur modulation par le contexte

3 mois

Le chercheur participera à de nouveaux protocoles expérimentaux, notamment en imagerie calcique et optogénétique ainsi que fera l’analyse de connectivite synaptique (en microscopie électronique). Il/elle réalise aussi des expériences de génétique, comportements et microscopie confocale et bi-photon afin d’étudier les circuits neuronaux chez la larve de Drosophile.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-091
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : 30 September 2021
• Type de contrat : CDD Scientifique
• Durée du contrat : 3 mois
• Date d’embauche prévue : 1 novembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : salaire brut mensuel entre 2728 € et 4056 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Doctorat
• Expérience souhaitée : Indifferent

Missions
Étude des motifs de circuits neuronaux impliques dans différentes fonctions comme la prise de décision et l’apprentissage et leur modulation par le contexte. Le chercheur participera de nouveaux protocoles expérimentaux, notamment en imagerie calcique et optogenetique ainsi que fera l’analyse de connectivite synaptique (en microscopie électronique). Il/elle réalise aussi des expériences de génétique, comportements et microscopie confocale et bi-photon afin d’étudier les circuits neuronaux chez la larve de Drosophile.

Activités
• Développement et mise en œuvre des techniques à partir des tissus (drosophile) (dissection, marquage d’anticorps)
• Croisements génétiques pour l’obtention de différents génotypes d’intérêt chez la drosophile.
• Réaliser des expériences de comportement chez la drosophile des logiciels de « tracking » et d’analyse de comportement.
• Microscopie confocale et microscopie bi-photon
• Reconstruction de connections synaptiques en microscopie électronique (utilisation de logiciel pour « tracing »)

Compétences
Compétences Principales
• Connaissances générales en génétique, neurobiologie et élevage de Drosophile
• Connaissance en imagerie calcique en microscopie bi-photon
• Analyse et présentation des résultats
• Bases de programmation : Matlab, python etc.
• Maîtrise de l’anglais : expression et compréhension orale niveau A1, compréhension écrite de niveau A2

Compétences comportementales
• Capacité à travailler en équipe.
• Sens de l’organisation
• Indépendance

Contexte de travail
Créé le 1er janvier 2015, suite à la fusion de plusieurs laboratoires de recherche en Neurosciences en Ile de France Sud, l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay a déménagé en septembre 2021 dans un nouveau bâtiment implanté sur le campus CEA de Saclay. L’équipe Circuits neuronaux et Comportements, dans laquelle le poste est ouvert, fait partie du département CNN. Les travaux de cette équipe portent sur les Bases neuronales du choix comportemental et de la production de séquences comportementales.
L’objectif de ces travaux est d’élucider les mécanismes des circuits sous-jacents à la prise de décision et aux transitions entre les comportements en combinant les manipulations neuronales durant le comportement, la reconstruction en microscopie électronique de la connectivité neuronale au niveau synaptique et l’imagerie fonctionnelle chez la larve de la Drosophile. La complexité des interactions d’un organisme avec l’environnement crée une variété de choix comportementaux. Il est essentiel pour la survie d’un organisme de faire des choix appropriés en fonction du contexte environnemental et de son état interne. Même si des progrès ont été faits dans la compréhension des bases neuronales de la prise de décision, la façon dont le choix d’un comportement est implémenté dans le système nerveux par des circuits spécifiques reste à élucider. La sélection d’un comportement peut survenir dans divers contextes, notamment en réponse à un stimulus externe ou interne. La plupart des comportements sont mutuellement exclusifs. Ceci implique que des interactions compétitives permettent la sélection d’un comportement au détriment d’un autre. Les comportements sont le plus souvent composés d’actions organisées en séquences qui permettent à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Un mécanisme doit donc être en place pour sélectionner la prochaine action dans la séquence, tandis que d’autres mécanismes assurent la transition entre les différents éléments de la séquence. Ces questions vont être abordées en étudiant les circuits impliqués dans la réponse à un stimulus mécanique. Nous étudierons comment le choix du type de réponse est modulé par le contexte sensoriel et l’état interne.
Ce projet établi la larve de la Drosophile comme modèle d’étude du choix comportemental et la production de séquences au niveau mécanistique. L’identification des principes de bases sous-jacents aux choix et séquences va faire avancer le domaine en permettant l’élaboration de nouveaux modèles qui seront testés dans d’autres systèmes. L’agent sera placé sous la responsabilité de la cheffe d’équipe.

Contact
Tihana JOVANIC

Post-doc in Evolution of brain development in cavefish (H/F)

1 an, renouvelable

The candidate will contribute to research projects supported by an Equipe FRM grant entitled « Neurogenetics of the blind cavefish, Astyanax mexicanus ». The candidate will work in the team “Development and Evolution of the Forebrain” headed by Sylvie Rétaux, at the Paris-Saclay Institute of Neuroscience (Neuro-PSI) on the campus of Saclay (25km south of Paris). His/her central project will be to develop and perform comparative scRNA-Seq and functional analyses on Astyanax cavefish and surface fish. We are seeking candidatures of highly motivated individuals, preferably with background in fish developmental biology and experience in scRNA-Seq. Interest for evo-devo will be a plus. The postdoctoral contract will start early 2022 for one year, with possible extension.

Candidates should apply on the CNRS recruitment website at: https://emploi.cnrs.fr/Offre/

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-092
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
• Date de publication : lundi 20 septembre 2021
• Type de contrat : CDD Scientifique
• Durée du contrat : 12 mois
• Date d’embauche prévue : 1 février 2022
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 2728 € et 3881 € bruts mensuels, selon expérience professionnelle et grille des salaires du CNRS
• Niveau d’études souhaité : Doctorat
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
La personne recrutée (chercheur postdoctoral) contribuera aux projets de recherche soutenus par un financement « Equipe FRM » intitulé « Neurogenetics of the blind cavefish, Astyanax mexicanus ».

Activités
• Recherche : mécanismes moléculaires et morphogénétiques sous-tendant la malformation de l’œil chez le poisson cavernicole aveugle

Compétences
• Théoriques : biologie du développement, neurobiologie, évo-dévo.
• Techniques : scRNA-Seq, édition de génome, transgénèse chez le poisson ; imagerie ; embryologie.
• Motivation, rigueur, inventivité, précision.
• Aptitude à travailler en équipe et en autonomie.

Contexte de travail
L’agent travaillera à l’Institut de Neuroscience Paris-Saclay (Neuro-PSI), qui regroupe une trentaine d’équipes (300 personnes environ) sur le site CEA de Saclay. Il/elle s’intégrera dans l’équipe de recherche « Développement et Evolution du Cerveau Antérieur » (2 chercheurs, 1 enseignant chercheur, 1 ingénieur, 1 technicien, 1 postdoc, 2 thésards), sous la supervision de la responsable d’équipe (S. Rétaux).
Informations complémentaires
Possibilité de renouvellement de contrat.

Contact
Sylvie Rétaux

Chercheur postdoctoral en modélisation et simulation de réseaux neuronaux (H/F)

18 mois

L’objectif de ce projet est d’étendre le champ d’application de PyNN des réseaux de modèles de neurones simplifiés, tels que le modèle « integrate-and-fire », aux réseaux constitués de modèles de neurones détaillés sur le plan biophysique et morphologique, en ciblant les simulateurs NEURON et Arbor, les systèmes informatiques neuromorphiques SpiNNaker et BrainScaleS, et l’interopérabilité avec NeuroML et le format SONATA.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ANDDAV-007
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
• Date de publication : 24 Juin 2021
• Type de contrat : CDD Scientifique
• Durée du contrat : 18 mois
• Date d’embauche prévue : 1 Septembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 2728 et 4323 € bruts mensuels selon expérience
• Niveau d’études souhaité  : Doctorat
• Expérience souhaitée : Indifferent

Missions

Un poste en modélisation et simulation de réseaux neuronaux est disponible dans le groupe de recherche en Neuroinformatique de l’Institut NeuroPSI, dans le cadre du Human Brain Project.
Le grand nombre d’environnements de simulation différents dans le domaine des neurosciences constitue à la fois un problème et une opportunité. Comme chaque simulateur possède sa propre interface de programmation et son propre format de données de sortie, la reproduction, la réutilisation ou la combinaison de modèles écrits pour différents simulateurs présente généralement des difficultés considérables. D’un autre côté, comme chaque environnement de simulation présente un équilibre différent entre l’efficacité, la flexibilité, la scalabilité et la simplicité d’utilisation, nous pouvons choisir celui qui convient le mieux à un problème donné ou confronter les résultats obtenus avec différents outils.
Les langages de représentation de modèles agnostiques tels que NeuroML et PyNN nous permettent de préserver les avantages de la diversité des simulateurs tout en réduisant ou en éliminant les inconvénients, facilitant ainsi la reproductibilité et la réutilisation. Ces langages nous permettent de prendre une seule description de modèle et de la simuler dans différents environnements sans avoir à réimplémenter le modèle à chaque fois.
L’objectif de ce projet est d’étendre le champ d’application de PyNN des réseaux de modèles de neurones simplifiés, tels que le modèle « integrate-and-fire », aux réseaux constitués de modèles de neurones détaillés sur le plan biophysique et morphologique, en ciblant les simulateurs NEURON et Arbor, les systèmes informatiques neuromorphiques SpiNNaker et BrainScaleS, et l’interopérabilité avec NeuroML et le format SONATA.

Activités
• Étendre l’API PyNN aux modèles de neurones multicompartimentaux, en intégrant des modèles biophysiques de canaux ioniques, de mécanismes synaptiques et de dynamique calcique intracellulaire, en s’appuyant sur les prototypes existants et en consultant la communauté de modélisation en neurosciences
• terminer la mise en œuvre de cette API pour les simulateurs NEURON et Arbor
• développer un support d’entrée/sortie pour les formats NeuroML et SONATA
• développer des tests unitaires et de système appropriés
• rédiger la documentation et les tutoriels, et participer aux activités de formation des utilisateurs
• publier des articles sur les technologies de modélisation/simulation, les flux de travail et le partage/la réutilisation des modèles.

Compétences
• Être titulaire d’un doctorat en neurosciences, physique, informatique, ou une discipline liée
• de préférence avoir une expérience de la modélisation numérique
• une expérience des outils de simulation souvent utilisés en neurosciences computationnelles, tels que NEURON, NEST ou Brian
• connaissance de la programmation (en Python, C++, MATLAB ou autre.

Contexte de travail
L’Institut des Neurosciences Paris-Saclay est une unité de recherche du CNRS et de l’Université Paris-Saclay, située à Gif-Sur-Yvette. L’équipe Neuroinformatique développe des outils et des approches informatiques novatrices pour le partage de données, la modélisation et la simulation en neurosciences, ainsi que pour le calcul inspiré du cerveau. Ce poste est financé par le Human Brain Project, une initiative phare de l’UE dans laquelle plus de 100 partenaires travaillent ensemble pour construire une infrastructure informatique pour les neurosciences et pour la recherche liée au cerveau en médecine et en informatique.

Contact
Andrew Davison

Thèse

Modèles murins des troubles comportementaux associés à la Myopathie de Duchenne (H/F)

3 ans

Comprendre les bases neurogénétiques et neurobiologiques des déficits comportementaux et déficits cognitifs associés à la Myopathie de Duchenne chez des modèles murins et tester de nouvelles approches thérapeutiques pour compenser ces déficits.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-093
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : vendredi 8 octobre 2021
• Nom du responsable scientifique : Cyrille VAILLEND
• Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
• Durée du contrat : 36 mois
• Date de début de la thèse : 1 janvier 2022
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse
Modèles murins des troubles comportementaux associés à la Myopathie de Duchenne. Comprendre les bases neurogénétiques et neurobiologiques des déficits comportementaux et déficits cognitifs associés à la Myopathie de Duchenne chez des modèles murins et tester de nouvelles approches thérapeutiques pour compenser ces déficits.

Contexte de travail
Le travail de thèse sera effectué dans le nouvel Institut des Neurosciences Paris-Saclay à Saclay, en collaboration avec des cliniciens et avec plusieurs équipes étrangères.

Contact
Cyrille VAILLEND

Rôle des interactions neurogliales dans le contrôle cérébelleux des fonctions cognitives (H/F)

3 ans

Les cellules de Bergmann représentent un type cellulaire majeur du cervelet, et sont connues pour leurs rôles dans le support métabolique et le maintien des homéostasies ioniques et hydriques. De plus, il a été démontré que les cellules de Bergmann sont aussi capables de contrôler l’efficacité des entrées synaptiques glutamatergiques sur les cellules de Purkinje. Nos données montrent que les cellules de Bergmann expriment le transporteur vésiculaire de monoamine VMAT2 et le transporteur de monoamine (dopamine et noradrenaline) DAT, atypiques dans les astrocytes.
Le projet de thèse proposé vise donc à examiner la contribution des cellules de Bergmann dans la modulation monoaminergique des cellules de Purkinje et ses conséquences sur les processus moteurs et cognitifs.

Informations générales
• Référence : UMR9197-GLEDAL-001
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : lundi 4 octobre 2021
• Nom du responsable scientifique : Glenn Dallérac
• Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
• Durée du contrat : 36 mois
• Date de début de la thèse : 1 décembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse
Le cervelet est une région cérébrale historiquement connue pour son rôle moteur. Cependant de plus en plus de données cliniques et expérimentales convergent vers l’idée que cette structure intervient également dans certaines fonctions cognitives et émotionnelles. Le cervelet a une organisation anatomique particulière, le subdivisant en 10 lobules distincts qui sont anatomiquement connectés, via les noyaux profonds, à de nombreuses régions corticales motrices et non motrices tels que le cortex Préfrontal, la VTA et l’hippocampe, expliquant ainsi son influence à la fois motrice et ognitive. Au-delà de cette organisation lobulaire, il existe au sein de chaque lobule Les clusters de cellules de Purkinje activées de manière synchrone et formant ainsi des microdomaines fonctionnels. Ainsi, la participation du cervelet à des fonctions motrices et cognitives s’effectue de manière adaptée au contexte et reposerait sur l’activation sélective de microdomaines particuliers. De manière intéressante, les études modélisant ce fonctionnement modulaire par microdomaines suggèrent que les afférences monoaminergiques du cervelet pourraient sous-tendre de telles activations sélectives et épisodiques. Cependant, ces afférences ne présentant pas de structure synaptique bien définies et présentant un mode de transmission volumique, il est peu probable que leurs activations seules permettent de définir des microdomaines fonctionnels avec exactitude.

Le cortex cérébelleux présente une forme unique de cellule astrogliale, les cellules de Bergmann, en forte interactions avec les cellules de Purkinje, seule sortie neuronale du cortex cerebelleux. Les cellules de Bergmann représentent un type cellulaire majeur du cervelet, et sont connues pour leurs rôles dans le support métabolique et le maintien des homéostasies ioniques et hydriques. De plus, il a été démontré qu’outre ces fonctions de support, les cellules de Bergmann sont capables de contrôler l’efficacité des entrées synaptiques glutamatergiques sur les cellules de Purkinje. Nos données montrent que les cellules de Bergmann expriment le transporteur vésiculaire de monoamine VMAT2 et le transporteur de monoamine (dopamine et noradrenaline) DAT, atypiques dans les astrocytes.

Notre hypothèse est donc que via cette propriété unique, le réseau dense de cellules de Bergmann module finement l’homeostasie monoaminergique et contrôle ainsi la précision de recrutement de microdomaines appropriés permettant une implication du cervelet adapté au contexte. Le projet de thèse proposé vise donc à examiner la contribution des cellules de Bergmann dans la modulation monoaminergique des cellules de Purkinje et ses conséquences sur les processus moteurs et cognitifs.

Contexte de travail
La recherche s’effectuera dans l’équipe de Glenn Dallérac à l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay. Le/la doctorant(e) sera encadré(e) par Micaela Galante et Glenn Dallérac.

Contact
Glenn DALLERAC

Appropriation d’une prothèse contrôlée par une interface cerveau-machine dans le modèle souris (H/F)

3 ans

Les interfaces cerveau-machines (ICM) invasives offrent à des patients avec des déficits moteurs lourds un espoir de regagner un degré d’autonomie en contrôlant un bras robotique via l’activité neuronale enregistrée dans leur cortex moteur. Dans notre laboratoire, nous nous sommes appuyés sur les caractéristiques du modèle souris pour établir une interface bidirectionnelle (sensori-motrice) et ainsi commencer à répondre au défi d’inclure un retour tactile artificiel dans les prothèses.

Informations générales
• Référence : UMR9197-LUCEST-004
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
• Date de publication : mardi 3 août 2021
• Nom du responsable scientifique : Luc Estebanez
• Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
• Durée du contrat : 36 mois
• Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse
Les interfaces cerveau-machines (ICM) invasives offrent à des patients avec des déficits moteurs lourds un espoir de regagner un degré d’autonomie en contrôlant un bras robotique via l’activité neuronale enregistrée dans leur cortex moteur. Encore dans une phase très expérimentale chez l’homme, la recherche sur les ICM est conduite principalement chez le primate. L’absence de recherche préclinique chez le rongeur a fortement ralenti l’exploration de stratégies innovantes d’interfaçage. Par exemple, jusqu’ici les ICM invasives chez le singe et l’humain sont motorisées, mais l’absence de retour sensoriel depuis la prothèse vers son utilisateur limite fortement leur utilisation pratique.

Au contraire, dans notre laboratoire, nous nous sommes appuyés sur les caractéristiques du modèle souris pour établir une interface bidirectionnelle (sensori-motrice) et ainsi commencer à répondre au défi d’inclure un retour tactile artificiel dans les prothèses (Abbasi et al. 2018, Goueytes et al. 2019, Abbasi et al. 2019). Notre but durant ce projet est de développer à partir de notre ICM une véritable interface cerveau-prothèse chez la souris. Pour cela nous développons actuellement un bras robotique miniature biomimétique à une échelle commensurable avec une souris.
Ce développement sans équivalent dans la communauté des ICMs est possible grâce à l’utilisation de l’impression 3D de nombreuses pièces de précision, et à la collaboration avec les Pr. Antoine Chaillet et Dr. Maria Makarov à CentraleSupélec. Il fera l’objet d’une diffusion active auprès de la communauté de recherche, sur le mode de l’open hardware (matériel libre).

La mise en place actuelle de ce bras robotisé avec plusieurs degrés de liberté va nous permettre de tester nos hypothèses concernant le contrôle d’une prothèse physique. Pour ce faire, le bras sera fixé à un support placé à côté d’une souris entrainée à rester immobile pour accomplir une tâche de contrôle du bras robotique. Ainsi, en parallèle de la finalisation de cette prothèse, le doctorant pourra l’exploiter pour explorer deux thématiques fortes de l’équipe:
• (1) l’intégration des informations visuelles et tactiles pour le contrôle de la patte artificielle.
• (2) l’impact du contrôle moteur de la prothèse physique sur son appropriation.

Contexte de travail
L’équipe « Traitement sensori-moteur et plasticité » est située dans l’institut de neurosciences Paris-Saclay (NeuroPSI), constitué de quelques 300 chercheurs en neuroscience, au cœur du campus de Saclay. L’équipe de 10 personnes (4 chercheurs permanents) explore les thématiques de l’intégration sensori-motrice à travers le développement et l’étude d’interfaces cerveau-machine et de préparations in-vivo.

Contact
Luc ESTEBANEZ

Mission

Pas d’annonce actuellement

Autres CDD

Ingénieur site web et audiovisuel dans le projet Européen « Human Brain Project » (H/F)

16 mois

Coordonner les aspects audio-visuels de l’Institut Européen des Neurosciences Théoriques (EITN) dans le cadre du projet Européen « Human Brain Project » (HBP).

Informations générales
• Référence : UMR9197-ALIGIN-022
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : 1er octobre 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 16 mois
• Date d’embauche prévue : 1 décembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 2 172,75 et 2 599,62 € bruts mensuels selon expérience
• Niveau d’études souhaité : Bac+3
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
• Coordonner les aspects audio-visuels de l’Institut Européen des Neurosciences Théoriques (EITN) du projet Européen « Human Brain Project » (HBP).
• Développement de services multimédias off-line et on-line (sites WEB, front-end, intranet) de l’EITN
• Support dans l’organisation de conférences par l’EITN, y compris la rédaction de rapports d’activité pour la C.E. (deliverables), l’édition de supports audio-visuels et leur publication sur Internet (YouTube Channel).

Activités
• Aide dans l’organisation de conférences scientifiques, au travers d’outils on-line
• Participation aux rapports d’activité de l’EITN
• Prise d’images, de vidéos et de son pendant les conférences
• Édition des vidéos, conversion en format numérique adéquat et publication sur Internet
• Édition et maintenance du site web de l’EITN, en CMS (Joomla)
• Gestion de la base de données de l’EITN (y compris la mise en ligne de contenus audio-visuels)
• Travail en équipe

Compétences
• Sciences de l’information et de la communication
• Normes et standards de l’Internet et du multimédia
• Technologies de développement web et multimédia
• Gestionnaire de contenu (CMS Joomla) et langages de programmation (HTML, CSS)
• Connaissance générale de la législation sur la propriété intellectuelle, et l’utilisation de textes et images sur Internet
• Langue anglaise : B1 à B2 (cadre européen commun de référence pour les langues)

Compétences complémentaires : développement d’applications pour le web et le multimédia, collaboration étroite avec les chercheurs, travail au sein d’équipes pluridisciplinaires, connaissances générales en neurosciences.

Contexte de travail
L’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (NeuroPSI) regroupe dans un même bâtiment une vingtaine d’équipes de recherche (à terme 350-400 personnes) qui portent l’ambition de répondre aux grands enjeux des neurosciences contemporaines. L’équipe « Neurosciences Computationnelles », composée de 10 chercheurs et 3 ingénieur(e)s, fait partie du Département de Neurosciences Intégratives et Computationnelles (ICN). L’équipe est interdisciplinaire, à l’interface avec la physique, l’informatique et les neurosciences avec une forte implication dans les projets Européens. Le poste est situé à Saclay.

Contact
Alain DESTEXHE

Chargé(e) de la maintenance et de l’exploitation d’un bâtiment de recherche (H/F)

12 mois

Mettre en œuvre la politique de maintenance et d’exploitation d’un bâtiment.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-094
• Lieu de travail : SACLAY
• Date de publication : mardi 12 octobre 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 12 mois
• Date d’embauche prévue : 1 décembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 2172€ et 2769 € bruts mensuels, selon expérience professionnelle et grille des salaires du CNRS
• Niveau d’études souhaité : Bac+3
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
Mettre en oeuvre la politique de maintenance et d’exploitation d’un bâtiment.

Activités
• Piloter la réalisation des travaux de maintenance (organiser, étudier, planifier, contrôler et réceptionner)
• Contrôler le fonctionnement et les performances et maintenir un ensemble complexe ou important d’installations techniques en lien avec les différents prestataires et les services techniques du CEA : chauffage, ventilation et climatisation (CVC), gaz spéciaux, vide et air comprimé, plomberie, électricité, GTB/GTC
• Gérer l’entretien périodique et préventif des installations
• Suivre les opérations de travaux preneurs (aménagements de locaux)
• Piloter les activités logistiques (livraisons, gestion des déchets en lien avec les assistants de prévention, conditions d’accueil des visiteurs, etc.)
• Assurer une veille technique et réglementaire
• Proposer, justifier et contrôler l’exécution des budgets prévisionnels relatifs au domaine
• Établir et mettre à jour l’inventaire des documents d’exploitation
• Coordonner l’activité de l’équipe

Compétences
• Techniques d’installation et de maintenance des équipements locaux
• Méthodologie de conduite de projet
• Technique des différents corps de métiers du bâtiment
• Réglementation sécurité incendie
• Marchés publics (souhaité)
• Établir un diagnostic
• Gérer les situations d’urgence
• Gérer un budget
• Habilitation électrique souhaitée
• Anglais : B1 à B2 apprécié

Contexte de travail
Composition du service Infrastructure et Logistique :
1 responsable de service, 1 ingénieur exploitation/maintenance, 1 technicien bâtiment/maintenance, 1 agent de logistique.

L’Institut NeuroPSI créé en 2015, sous la double tutelle CNRS et Université Paris-Saclay est organisé en 3 départements scientifiques, et comprend des plateaux techniques, plateformes et services communs. L’effectif actuel est d’environ 250 agents, qui, avec le recrutement de nouvelles équipes pourraient atteindre à terme 350 personnes.
L’Institut bénéficie d’un bâtiment neuf de 18000 m2 situé sur campus CEA de Saclay avec des installations de pointe, que l’ensemble des personnels vient d’intégrer.

Contact
Odile LECQUYER

Assistant-e ingénieur-e en biologie, sciences de la vie et de la terre (H/F)

3 mois

L’agent réalise des expériences de génétique, comportements et microscopie confocale et bi-photon. Il/Elle met en œuvre des expériences d’analyse de l’effet de l’alimentation sur le comportement.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-090
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
• Date de publication : lundi 2 août 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 3 mois
• Date d’embauche prévue : 1 octobre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : salaire brut mensuel entre 1988 € et 2234 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Bac+2
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
• L’agent réalise des expériences de génétique, comportements et microscopie confocale et bi-photon. Il/Elle met en œuvre des expériences d’analyse de l’effet de l’alimentation sur le comportement.

Activités
• Développement et mise en œuvre des techniques à partir des tissus (drosophile) (dissection, marquage d’anticorps)
• Développement et mise au point de nouveaux protocoles expérimentaux.
• Analyse et présentation des résultats.
• Croisements génétiques pour l’obtention de différents génotypes d’intérêt chez la drosophile.
• Mise en œuvre des expériences et analyse des données de réponse a des stimuli mécanique chez la drosophile en imagerie et en comportement
• Mise en œuvre des protocole de privation de nourriture
• microscopie confocale et microscopie bi-photon

Compétences
Compétences Principales
• Formation initiale en biologie.
• Connaissances générales en génétique, neurobiologie et élevage de Drosophile
• Maîtrise de l’anglais : expression et compréhension orale niveau A1, compréhension écrite de niveau A2

Compétences Opérationnelles.
• Savoir mettre en forme et communiquer en interne des résultats.
• Savoir ternir un cahier de laboratoire.
• Savoir utiliser des logiciels dédiés à l’analyse des données expérimentales.
• Savoir appliquer les réglementations en matière d’hygiène et sécurité.
• Savoir transmettre des protocoles expérimentaux et des données de logistique du laboratoire.
• Capacité à rédiger.

Compétences comportementales
• Capacité à travailler en équipe.
• Savoir rendre compte de son activité.

Contexte de travail
Créé le 1er janvier 2015, suite à la fusion de plusieurs laboratoires de recherche en Neurosciences en Ile de France Sud, l’Institut des Neurosciences Paris-Saclay (NeuroPSI) déménagera courant septembre 2021 dans un nouveau bâtiment implanté sur le campus CEA de Saclay. L’équipe Circuits neuronaux et Comportements, dans laquelle le poste est ouvert, fait partie du département CNN. Les travaux de cette équipe portent sur les Bases neuronales du choix comportemental et de la production de séquences comportementales. L’objectif de ces travaux est d’élucider les mécanismes des circuits sous-jacents à la prise de décision et aux transitions entre les comportements en combinant les manipulations neuronales durant le comportement, la reconstruction en microscopie électronique de la connectivité neuronale au niveau synaptique et l’imagerie fonctionnelle chez la larve de la Drosophile. La complexité des interactions d’un organisme avec l’environnement crée une variété de choix comportementaux. Il est essentiel pour la survie d’un organisme de faire des choix appropriés en fonction du contexte environnemental et de son état interne. Même si des progrès ont été faits dans la compréhension des bases neuronales de la prise de décision, la façon dont le choix d’un comportement est implémenté dans le système nerveux par des circuits spécifiques reste à élucider. La sélection d’un comportement peut survenir dans divers contextes, notamment en réponse à un stimulus externe ou interne. La plupart des comportements sont mutuellement exclusifs. Ceci implique que des interactions compétitives permettent la sélection d’un comportement au détriment d’un autre. Les comportements sont le plus souvent composés d’actions organisées en séquences qui permettent à l’organisme d’atteindre ses objectifs. Un mécanisme doit donc être en place pour sélectionner la prochaine action dans la séquence, tandis que d’autres mécanismes assurent la transition entre les différents éléments de la séquence. Ces questions vont être abordées en étudiant les circuits impliqués dans la réponse à un stimulus mécanique. Nous étudierons comment le choix du type de réponse est modulé par le contexte sensoriel et l’état interne. Le focus va principalement porter sur l’effet de l’alimentation sur le comportement et la prise de décision et des mécanismes moléculaires et au niveau des circuits neuronaux impliques, L’identification des principes de bases sous-jacents aux choix et séquences va faire avancer le domaine en permettant l’élaboration de nouveaux modèles qui seront testés dans d’autres systèmes.
L’agent sera placé sous la responsabilité hiérarchique de la cheffe d’équipe.

Informations complémentaires
Possibilité de renouvellement de contrat.

Contact
Odile LECQUYER

Gestionnaire financier et comptable

12 mois

Le/la gestionnaire de I’lnstitut NeuroPSl assure, la gestion administrative et financière des équipes de recherche en relevant. ll/Elle réalise sous la coordination de la responsable Budget/Finances de l’Institut, des actes administratifs et/ou financiers dans le respect des techniques, des règles et des procédures des établissements de tutelle applicables au domaine de la gestion administrative et/ou financière.

Informations générales
• Lieu de travail : Orsay puis CEA Saclay
• Date limite de candidature : 19 juillet 2021
• Date d’embauche prévue : 1 septembre 2021

Missions
• Assurer le suivi des crédits et de leur répartition, par type de dépenses ou d’opérations ;
• Réaliser et produire, selon les instructions reçues du responsable Budget/Finances de l’institut, les états et bilans financiers et les tableaux de bord nécessaires au suivi de l’activité de gestion ;
• Procéder aux opérations d’engagement et de suivi des commandes de fonctionnement et d’équipement (engagement, contrôle de la bonne réception des marchandises commandées, saisie des services faits, suivi des factures et saisie de l’inventaire si nécessaire), engagement et suivi des dépenses en matière de recrutement;
• Assurer la prise en charge et le suivi des déplacements du personnel (établissement des ordres de mission, des demandes d’avance, réservations des titres de transports et d’hébergement et gestion des états de frais) ;
• Élaborer, préparer et/ou contrôler les actes de gestion financière des plateformes ;
• Assurer, en lien avec le chargé des contrats de recherche, le suivi et l’exécution budgétaire des contrats et conventions de recherche négociés et conclus ;
• Collecter, contrôler, classer et archiver les pièces justificatives nécessaires aux opérations de gestion financière (commandes, factures, rapports, etc.) ;
• Gérer ponctuellement l’organisation matérielle et/ou logistique des réunions, colloques, conférences, retraites et/ou manifestations scientifiques organisés par le département ;
• Accueillir, informer, accompagner et orienter dans leurs démarches les personnels et/ou visiteurs de la structure.

Savoirs généraux :
• Formation en gestion, comptabilité ou économie diplôme niveau V,
• Connaissance générale des techniques de secrétariat et/ou de gestion administrative.
• Connaissance générale des règles et techniques de la comptabilité publique et de la gestion financière
• Connaissance de l’anglais (écrit et oral) – Niveau A1

Savoir-faire :
• Savoir appliquer les textes réglementaires et procédures spécifiques relatives aux domaines de la gestion
administrative ou financière suivants : budget, recettes, dépenses, contrats, marchés publics, inventaires, RH…
• Savoir analyser les données financières courantes (volume des dépenses, recettes…)
• Maîtriser les logiciels de bureautique et les outils de communication informatique.
• Savoir prendre en compte des demandes et répondre de manière appropriée.
• Savoir organiser le classement et la conservation des documents et informations traités,
• Savoir respecter la confidentialité des données.
• Savoir rendre compte de son activité et alerter en cas de dysfonctionnements liés au traitement des opérations de gestion.
• Savoir proposer des améliorations pour faciliter le fonctionnement du département.
• Savoir communiquer

Savoir-être
• Savoir organiser et planifier avec une certaine autonomie son activité,
• Savoir gérer des urgences et priorités.
• Savoir respecter des échéances et délais.
• Savoir travailler en duo/équipe et en réseau
• Savoir communiquer avec des interlocuteurs internes et des interlocuteurs internes et externes/externes multiples.

Télécharger le PDF

Contact
Odile LECQUYER
Nathalie BERTHÉ

Gestionnaire financier et comptable (H/F)

7 mois

L’agent placé sous la responsabilité du responsable Budget/Finances, participe à la gestion financière et administrative du laboratoire. Il/elle exécute des actes administratifs et/ou financiers dans le respect des techniques, des règles et des procédures applicables au domaine de la gestion administrative et/ou financière.

Informations générales
• Lieu de travail : Orsay puis CEA Saclay
• Référence : UMR9197-ODILEC2-087
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE puis CEA Saclay
• Date de publication : jeudi 8 juillet 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 7 mois
• Date d’embauche prévue : 1 septembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 1661 € et 1896 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Bac / Bac pro
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
L’agent placé sous la responsabilité du responsable Budget/Finances, participe à la gestion financière et administrative du laboratoire. Il/elle exécute des actes administratifs et/ou financiers dans le respect des techniques, des règles et des procédures applicables au domaine de la gestion administrative et/ou financière.

Activités
• Procéder aux opérations d’engagement et de suivi des commandes de fonctionnement et d’équipement (engagement, contrôle de la bonne réception des marchandises commandées, saisie des services faits, suivi de la liquidation des factures et saisie de l’inventaire si nécessaire)
• Assurer la prise en charge et le suivi des déplacements du personnel (établissement des ordres de mission, des demandes d’avance, réservations des titres de transports et d’hébergement et gestion des états de frais)
• Collecter et contrôler les pièces justificatives nécessaires aux opérations de gestion
• Classer et archiver les pièces justificatives des opérations de gestion.
• Accueillir, informer, accompagner et orienter dans leurs démarches les personnels et/ou visiteurs de la structure
• Gérer et traiter les informations orales et écrites en interne et en externe (réunion, courrier, messagerie)

Compétences
• Maîtriser les techniques de base de gestion administrative
• Maîtriser les logiciels de bureautique (Word, Excel) et les outils de communication informatique.
• Savoir prendre en compte des demandes et répondre de manière appropriée.
• Savoir respecter la confidentialité des données.
• Savoir rendre compte de son activité et alerter en cas de dysfonctionnements liés au traitement des opérations de gestion.
• Savoir travailler en équipe

Contexte de travail
L’effectif du laboratoire est actuellement de 250 personnes. Il est organisé en 3 départements, de 6 à 8 équipes chacun (60 à 80 personnes) et comporte plusieurs services communs et plateformes, ainsi qu’un service administratif d’une dizaine de personnes. L’institut, actuellement situé sur deux sites géographiques, Gif-Sur-Yvette et Orsay, déménagera en septembre 2021 dans un nouveau bâtiment situé sur le campus CEA de Saclay. Avec l’accueil de nouvelles équipes l’effectif total de l’Institut devrait progressivement atteindre 350-400 personnes, auquel s’ajoutera l’accueil d’étudiants dans des espaces dédiés à l’enseignement. L’agent sera intégré à la cellule administrative dont 4 agents assurent, au plus près des équipes, toutes les activités relatives à la gestion financière/budgétaire. Il/Elle sera rattaché hiérarchiquement au responsable Budget/Finances, sous couvert de la Secrétaire Générale et du Directeur de l’Institut.

Contact
Odile LECQUYER
Nathalie BERTHÉ

Ingénieur d’Étude (H/F)

9 mois

Le projet consiste à collecter des informations en mer à partir d’un voilier-robot, dans le but de caractériser l’environnement marin et la présence d’activités humaines. Mission 1. Électronique embarquée et informatique industrielle. Mission 2. Développement de logiciels.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-089
• Lieu de travail : ORSAY puis SACLAY
• Date de publication : lundi 19 juillet 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 9 mois
• Date d’embauche prévue : 1 octobre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : salaire brut mensuel entre 2297 € et 2753 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Bac+5
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
Le projet consiste à collecter des informations en mer à partir d’un voilier-robot, dans le but de caractériser l’environnement marin et la présence d’activités humaines.
Mission 1. Électronique embarquée et informatique industrielle
• Développement des programmes assurant l’interface capteur-processeur embarqué (type micro-ordinateur ou micro-contrôleur), collecte et stockage des données brutes issues des différents capteurs (température, acoustique passive, position AIS, caméras).
• Développement du module pilotage du voilier-robot et définition d’un protocole d’évitement d’obstacle par détection multimodale. Optimisation par Deep Learning.
Mission 2. Développement de logiciels
• Stabilisation des traitements et analyses spécifiques des données, création d’une interface graphique intuitive et ergonomique sous forme de logiciels dédiés au marché.

Activités
• Participer à organiser l’instrumentation du voilier-robot,
• Réaliser les protocoles de communication capteurs-processeurs embarqués,
• Traitement de l’information multimodale (image, son, AIS, etc.),
• Assurer les ajustements nécessaires pour le prototype final,
• Développement de logiciel pour le traitement des informations collectées par les capteurs.

Compétences Principales :
• Informatique et protocole de communication pour systèmes embarqués.
Compétences comportementales
• Travailler en autonomie,
• Aptitude à communiquer à l’écrit et oralement (français et anglais).

Contexte de travail
Le projet Marine Monitoring with Sailing Unmanned Vehicule (MMSUV) vise à développer un voilier autonome et respectueux de l’environnement pour répondre aux besoins de la surveillance maritime et de la gestion d’activités industrielles, militaires et scientifiques. Ce véhicule de surface sans pilote (USV) sera équipé d’une série de capteurs visant à collecter des données physico-chimique (température, pression, salinité, paysage acoustique …). Les expertises de plusieurs laboratoires et entreprises en France et en Espagne sont réunies afin de couvrir ce sujet, du développement des navires aux solutions pour capter les données et procéder à leurs analyses. Le poste sera situé au sein de l’Institut NeuroPSI à Saclay. L’agent sera placé sous la responsabilité hiérarchique de M. Olivier ADAM.

Informations complémentaires
• Expérience souhaitée : électronique embarquée et informatique industrielle.

Contact
Odile LECQUYER

Ingénieur informatique (DevOps) H/F

18 mois

Développer des services et des applications web pour le partage de données, la modélisation et la simulation en neurosciences, et pour le calcul inspiré du cerveau, dans le cadre de l’infrastructure de recherche EBRAINS, développée par le projet européen « Human Brain Project ». Nous souhaitons recruter un ingénieur DevOps pour participer au développement, à la documentation, au contrôle qualité et au déploiement de ces services et applications web.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ALIGIN-020
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
• Date de publication : lundi 14 juin 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 18 mois
• Date d’embauche prévue : 1 septembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : entre 2139 et 2727 € bruts mensuels selon expérience
• Niveau d’études souhaité : Bac+3
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
Le groupe de recherche en Neuroinformatique de l’Institut des Neurosciences de Paris-Saclay développe des services et des applications web pour le partage de données, la modélisation et la simulation en neurosciences, et pour le calcul inspiré du cerveau, dans le cadre de l’infrastructure de recherche EBRAINS (https://ebrains.eu) développée par le projet européen « Human Brain Project ». Nous souhaitons recruter un ingénieur DevOps pour participer au développement, à la documentation, au contrôle qualité et au déploiement de ces services et applications web.

Activités
• Développement, test et déploiement de services web scientifiques et d’applications web (backend Python, frontend HTML/Javascript/CSS)
• l’automatisation du déploiement des services
• la mise en œuvre d’un système de journalisation et de suivi centralisé.

Compétences Principales :
• Bonne connaissance de Python et/ou Javascript/CSS (ReactJS, Angular)
• configuration des serveurs web (nginx), reverse proxy, équilibrage de charge, surveillance des serveurs
• cloud computing, Docker
• l’intégration continue et les technologies de déploiement automatisé
• anglais technique, pouvoir communiquer à l’écrit et oral avec les interlocuteurs étrangers

Contexte de travail
L’Institut des Neurosciences Paris Saclay (NeuroPSI) est une unité de recherche du CNRS et de l’Université Paris-Saclay, située à Gif (https://neuropsi.cnrs.fr/icn/andrew-davison/) développe des outils et des approches informatiques novatrices pour le partage de données, la modélisation et la simulation en neurosciences, ainsi que pour le calcul inspiré du cerveau. Ce poste est financé par le Human Brain Project, une initiative phare de l’UE dans laquelle plus de 100 partenaires travaillent ensemble pour construire une infrastructure informatique pour les neurosciences et pour la recherche liée au cerveau en médecine et en informatique.

Contact
Aline GINOIS

Gestionnaire de parc informatique (H/F)

6 mois

Installer et administrer les ressources nécessaires à la gestion du parc informatique matériel et logiciel (Windows et Mac)
Assister les utilisateurs dans la mise en œuvre et l’exploitation de leur environnement informatique, et ce dans le contexte de l’installation du laboratoire dans un nouveau bâtiment à partir de septembre 2021.

Informations générales
• Référence : UMR9197-ODILEC2-086
• Lieu de travail : GIF SUR YVETTE puis SACLAY
• Date de publication : lundi 5 juillet 2021
• Type de contrat : CDD Technique/Administratif
• Durée du contrat : 6 mois
• Date d’embauche prévue : 1 septembre 2021
• Quotité de travail : Temps complet
• Rémunération : salaire brut mensuel entre 1988 € et 2123 € selon expérience (selon la grille salariale du CNRS)
• Niveau d’études souhaité : Bac+2
• Expérience souhaitée : Indifférent

Missions
Installer et administrer les ressources nécessaires à la gestion du parc informatique matériel et logiciel (Windows et Mac)
Assister les utilisateurs dans la mise en œuvre et l’exploitation de leur environnement informatique, et ce dans le contexte de l’installation du laboratoire dans un nouveau bâtiment à partir de septembre 2021.

Activités
• Gérer, maintenir et faire évoluer le parc matériel et logiciel
• Suivre quotidiennement l’exploitation
• Participer à l’installation et la mise à jour des postes de travail, en accord avec la politique informatique de NeuroPSI
• Participer à l’installation et la gestion de la téléphonie ToIP.
• Conseiller, accompagner et former les utilisateurs
• Assurer le support technique des utilisateurs
• Participer à la mise en place du Système d’Information de NeuroPSI dans le nouveau bâtiment à Saclay.
• Rédiger la documentation fonctionnelle et technique.

Compétences Principales :
• Architecture et l’environnement technique du système d’information
• Techniques de virtualisation (connaissance générale)
• Diagnostic et résolution de problèmes
• Méthodes de mise en production
• Connaissance de la réglementation en matière de protection des données personnelles et de sécurité informatique
• Accompagner la conduite du changement
• Anglais technique (connaissance générale)

Compétences opérationnelles :
• Établir un diagnostic (maîtrise)
• Gérer les situations d’urgence
• Rédiger et mettre à jour la documentation fonctionnelle et technique
• Gérer la sécurité de l’information

Compétences comportementales :
• Bonne aptitude au travail en équipe
• Rigueur et implication professionnelle
• Capacité à transmettre ses connaissances à des publics variés

Contexte de travail
L’Institut des Neurosciences Paris Saclay (NeuroPSI) actuellement sur deux sites géographiques (Orsay et Gif-sur-Yvette) regroupera dans un nouveau bâtiment sur le campus du CEA Saclay une masse critique d’équipes de haut niveau (septembre 2021) qui par la réunion synergique de leurs champs d’investigation porteront l’ambition de répondre aux grands enjeux des neurosciences contemporaines.
Le service informatique de l’Institut (4-5 personnes) met en place une architecture de nouveaux équipements dans un bâtiment neuf. Il aura pour mission de gérer l’ensemble des systèmes d’information et des services associés nécessaires au support informatique de l’activité de recherche (équipes de recherche, plateaux techniques, administration et services communs – environ 250 personnes) en liaison avec l’environnement local (CEA, CNRS et Université-Paris-Saclay), national et international.

Contact
Odile LECQUYER