Le Comité Prévention, Hygiène & Sécurité

Médecine de prévention CNRS
Le Docteur Elisabeth De Lescure, médecin de prévention du CNRS, assure le suivi médical de l’Institut.

Elle est présente au service médical du Campus de Gif/Yvette au bâtiment 11, pour effectuer la surveillance médicale
des agents et assurer l’action en milieu professionnel (Instruction INS122942DAJ du 1er décembre 2012).
• Infirmerie CNRS-Gif : poste tél. 33 12

• Dr Elisabeth De Lescure
Tél. 01 69 82 33 13

• Infirmière : Candice Lang
Tél. 01 69 82 32 51

• Secrétariat : Christelle Lalanne
Tél. 01 69 82 33 12

• Sylvie Eon
Tél. 01 69 82 32 70

Les tableaux suivants récapitulent les numéros utiles ainsi que les contacts et coordonnées des Agents de ce Service

La Cellule des Assistants de Prévention (AP)
A RETENIR :

LES SAUVETEURS SECOURISTES DE L’INSTITUT (SST)

Téléphone INCENDIE : 18 ou 112
Loge d’entrée : 01 69 82 39 99
Urgence médicale : 10
SAMU : 15

NOM Prénom ÉTAGE et n° pièce Poste téléphone
AUTRAN Sandra 3ème, pièce 411 6403
DARET Aurélie 3ème, pièce 450 3426
FROC Cynthia BÂTIMENT 05 4229
MARTIN Béatrice 3ème, pièce 417 4152
PARRA Patrick RC, pièce 110 et 112A 4151 / 4110
PERE Stéphane, Assistant Prévention; Sapeur Pompier 2ème, pièce 318A 4129 et 06 19 38 45 90
DIEM Séverine 3ème, pièce 402 4124
CHARRIER Isabelle Bât 445, 1er, pièce102 15 6826
CHESNEAU Albert Bât 445, 1er,pièce 132 15 6335
HUETZ Chloé Bât 446, 2ème, pièce TP211 15 4974
GIRET Nicolas Bât 446, 2ème, pièce TP206 15 4975
GUYON Sandrine Bât 444, RC, pièce14 15 6801
POIZAT Ghislaine Bât 447, 3ème,pièce 311 15 7075
RYBAK Fanny Bât 445, 1er, pièce102 15 6852
TOULGOAT Michèle 1er, pièce233 3414

Mise à jour février 2019

Placée auprès du Directeur de l’Institut, l’AP a un rôle de conseil et assistance portant sur la démarche d’évaluation des risques liés à l’activité de recherche, sur la mise en place d’une politique de prévention, sur la mise en œuvre des règles d’Hygiène et de Sécurité dans les laboratoires de l’Institut. Cette Cellule est composée de 5 agents formés et désignés en raison notamment de leur expérience. Chaque AP est nommé par le Directeur de l’Institut après avis des tutelles et dispose d’un champ de compétences spécifique. Les AP travaillent en liaison étroite avec le Secrétaire Général, les Service Techniques et Logistiques de l’Institut et des établissements de tutelle ainsi qu’avec leurs Services Médicaux et de Prévention. Un AP « Référent » anime et coordonne le fonctionnement de cette Cellule.

Les Personnes Compétentes en RadioProtection (PCR)
Deux Agents de l’Institut veillent au respect des mesures de protection contre les rayonnements ionisants. Ils ont été formés par un organisme officiel et ont été nommés par l’Autorité de Sûreté Nucléaire. Ils sont intégrés à la Cellule AP de l’institut.

Les Sauveteurs Secouristes du Travail (SST)
Une douzaine d’agents et un Sapeur Pompier volontaire assurent les fonctions de SST. Chaque SST reçoit une formation initiale mise en œuvre par un organisme agréé et a l’obligation de se recycler tous les 2 ans. Son rôle est de prodiguer les premiers soins et/ou secours à(aux) victime(s) dans l’attente si nécessaire des services de secours (SP et/ou SAMU)

Les Chargés d’évacuation (guide-file et serre-file) [CE]
Chaque bâtiment est équipé d’un système d’alarme incendie. Lorsque les sirènes retentissent, le personnel a l’obligation d’arrêter immédiatement son activité, d’évacuer les bâtiments et de se rassembler à l’extérieur au niveau des points de rassemblement. Les CE s’assurent de la non présence de personnels dans les pièces dont ils ont la responsabilité. Ils s’assurent également de la fermeture des portes et fenêtres après chaque vérification et rejoignent le point de rassemblement, tout en rendant compte de leur intervention à un AP, pour un éventuel signalement aux services de secours.

Vous avez à votre dispositions dans vos bâtiments :

• un registre de Santé et de Sécurité au Travail où vous pouvez y consigner toutes les observations et suggestions relatives à la prévention des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail.

• un registre spécial Danger Grave et Imminent destiné au signalement d’un danger grave et imminent comme son nom l’indique.

Ces registres sont visés par les assistants de prévention ainsi que par le directeur de l’Institut.