La régénération de la rétine : une stratégie thérapeutique pour demain

11 juillet 2020
La glie de Müller permet la régénération de la rétine mais l’efficacité de ce processus varie énormément d’une espèce de vertébré à l’autre. Il est notamment extrêmement limité chez les mammifères. Identifier les mécanismes moléculaires qui sous-tendent le potentiel régénératif des cellules de Müller devrait permettre à terme de développer des stratégies de médecine régénérative à destination des patients atteints de dystrophies rétiniennes.
Update on Müller Glia Regenerative Potential for Retinal Repair. Diana García-García, Morgane Locker, Muriel Perron.

Dans un article de revue publié dans le journal Current Opinion in Genetics & Development, une équipe de NeuroPSI fait le point sur les progrès les plus récents et les plus originaux réalisés dans ce domaine. Les découvertes remarquables de ces dernières années incluent

(i) une comparaison inter-espèces sans précédent du transcriptome des cellules de Müller à l'aide de scRNAseq,
(ii) la mise au point de nouvelles stratégies pour promouvoir à la fois le potentiel prolifératif et la neurogenèse des cellules de Müller des mammifères,
(iii) le rôle de l'épigénome dans la régulation de la plasticité des cellules de Müller,
(iv) l’identification d’un contrôle de la réponse des cellules de Müller aux lésions par les miARN, et (v) l'influence des signaux inflammatoires sur le processus de régénération.

Article paru dans la revue Current Opinion in Genetics & Development le 30 juin 2020. Voir Pubmed